Table des matières

Stock alimentaire : les sacs de mylar pour conserver les aliments

les sacs de mylar

Table des matières

Avec la pandémie du coronavirus, de nombreuses personnes s’intéressent de plus en plus à l’idée de se construire un stock alimentaire. Mais comment conserver efficacement ses aliments dans son stock ? Si il existe plusieurs techniques, nous allons aujourd’hui vous parler de l’utilisation des sacs de mylar pour votre stock de survie.

Ce mode de conservation est très répandu outre atlantique et est très utilisé par la communauté des survivalistes. Elle consiste à sceller les aliments dans un sac dit « en mylar ». Nous allons voir ce que c’est, et comment l’utiliser efficacement.

Qu'est-ce que le sac de mylar ?

Le sac de mylar est composé d’un film de polyester métallisé qui a été développé dans les années 1950 par la société Dupont. « Mylar » est d’ailleurs une marque déposée, et le mot est devenu un terme générique employé par tous les fabricants qui proposent ce film de polyester d’aluminium. 

Son film métallique bloque la lumière et l’air, protège et conserve donc durablement son contenu. Les utilisations du sac de mylar sont très variées. On peut aussi bien l’utiliser pour stocker des aliments que des objets et outils divers. 

Les avantages des sacs de mylar

Les sacs de mylar ont donc de très nombreux avantages. En plus d’être très peu coûteux, il protège donc son contenu de la lumière et de l’oxygène, mais permettra aussi une conservation du goût et des valeurs nutritionnelles des aliments.

De plus, le sac de mylar est très simple d’utilisation, comme vous pourrez le voir à la suite de cet article.

Durée de conservation des aliments dans les sacs de mylar

Si le sac de mylar va vous permettre de stocker de nombreux aliments, il faut garder en tête une règle d’or : éviter les aliments qui sont riches en matières grasses, et privilégier les aliments secs.

En effet, l’humidité qui est naturellement présente dans la graisse accélère le processus de détérioration de vos aliments, même si ils sont placés dans un sac de mylar. Ainsi, la viande, les noix ou encore les légumineuses qui sont des aliments riches en matières grasses deviendront rapidement rances en seulement 3 à 12 mois, quelle que ce soit votre façon de les conserver.

Les aliments secs et faibles en matières grasses sont donc à prioriser pour votre stockage de survie. Si vous voulez conserver plus durablement vos fruits et vos légumes, il vous suffira donc de les déshydrater, puis de les stocker dans un sac de mylar. Mais nous reviendrons prochaine sur la déshydratation des aliments.

La température est aussi un facteur important qui va influer sur la durée de conservation des aliments que vous stockerez. De manière générale, plus les aliments sont conservés à basse température, plus la durée de conservation est longue.

Prioriser les aliments secs et faibles en matière grasse

Les aliments secs et faibles en matière grasse sont donc à prioriser pour votre stockage de survie. Si vous voulez conserver plus durablement vos fruits et vos légumes, il vous suffira donc de les déshydrater, puis de les stocker dans un sac de mylar. Mais nous reviendrons prochaine sur la déshydratation des aliments.

Une température basse pour votre stockage

La température est aussi un facteur important qui va influer sur la durée de conservation des aliments que vous stockerez. De manière générale, plus les aliments sont conservés à basse température, plus la durée de conservation est longue.

Garder les boîtes de conserve pour certains aliments

Si les sacs de mylar ont de nombreux avantages, certains aliments ne peuvent pas être stockés dedans sans risque une rapide détérioration. C’est pour cela que nous vous conseillons de laisser la nourriture en conserve telle qu’elle est lorsque vous en achetez.

Liste non exhaustive​ de la durée de vie des aliments dans les sacs de mylar

  • Chocolat
  • Chips
  • Graines
  • Riz brun
  • Crackers
  • Biscuits secs
  • Levure
  • Viande déshydratée
  • Farine de maïs (farine de maïs)
  • Herbes à épices (moulues)
  • Lait pour bébé / lait maternisé
  • Lait en poudre (gras)
  • Lait en poudre (demi-écrémé)
  • Luzerne
  • Farine non blanchie
  • Flocons de blé
  • Gluten de blé
  • Grains de poivre (entiers)
  • Granola
  • Haricots mungo
  • Herbes (entières)
  • Millet
  • Oeuf en poudre
  • Poudre de beurre d’arachide
  • Quinoa
  • Seigle
  • Beurre / margarine en poudre
  • Farine blanche
  • Farine de blé entier
  • Haricots noire
  • Lin
  • Pois chiches
  • Poudre de cacao
  • Sarrasin
  • Avoine décortiquée
  • Café (instantané)
  • Flocons d’avoine
  • Fruits et légumes surgelés
  • Haricots
  • Haricots de Lima
  • Lait en poudre (écrémé)
  • Lentille
  • Nouilles
  • Pâtes
  • Riz blanc
  • Thé (sachets ou en vrac)
  • Bicarbonate de soude / poudre
  • Miel
  • Sel
  • Sucre

Les absorbeurs d'humidité, à utiliser en plus du sac de mylar

Comme nous le verrons plus tard dans cet article, une des opérations de préparation nécessite d’éliminer l’oxygène qui est naturellement présente lorsque vous ajouterez vos aliments secs et/ou déshydratés dans vos sacs de mylar.

En effet, si vous voulez que vous aliments tiennent le plus longtemps possible dans la durée, l’élimination de l’oxygène des sacs sera obligatoire et devra être réalisée grâce à des absorbeurs d’oxygène.  Pas d’oxygène = plus de bactérie ou d’insecte (qu’on peut trouver sur certains aliments), puisque ces derniers ont besoin d’air pour vivre.

Comment fonctionne un absorbeur d'humidité ?

Les sachets d’absorbeurs d’oxygène sont composés d’une poudre de fer qui a la propriété d’absorber l’oxygène. L’air se compose environ de 78% d’azote, 21% d’oxygène et 1% d’autres gaz. Les absorbeurs d’oxygène se contenteront d’éliminer essentiellement l’air, il ne restera donc l’azote et les autres gaz qui n’ont aucune incidence sur la nourriture.

Important lors de l'utilisation des sachets absorbeurs d'oxygène

Lorsque vous achetez des sachets absorbeurs d’oxygène et que vous retirez ces derniers de l’emballage qui est hermétiquement fermé, ces derniers vont commencer à agir, et donc à « s’user ». Il est important de conserver les sachets que vous n’utilisez pas dans une boîte fermée hermétiquement. Les boîtes que vos grand-parents utilisés pour le pâté feront très bien l’affaire (par exemple).

Les sacs de mylar : plusieurs tailles existent

Il existe de nombreuses tailles de sacs de mylar. Ces différentes tailles vous permettront de stocker plus ou moins d’aliments dans vos sacs. Les sacs de mylar sont vendus par lot de 20, 30, 50, 100 etc… 

On peut retrouver dans le commerce des sacs de la taille de :

  • 20cm x 30cm de 5,1 mm d’épaisseur
  • 25cm x 35cm de 5,1 mm d’épaisseur
  • 35cm x 50cm de 5,1 mm d’épaisseur
  • 50cm x 72cm de 5,1 mm d’épaisseur
  • et bien plus de choix encore !
Lot de 100 sacs de 20cm x 30cm
Lot de 30 sacs de 25cm x 35cm
Lot de 20 sacs de 35cm x 50cm
Lot de 10 sacs de 50cm x 75cm

Combien d'absorbeur d'oxygène pour quelle taille de sac ?

L’utilisation d’un grand sachet absorbeur d’humidité ne fera aucun mal au processus, mais ce n’est pas la solution optimale pour faire des économies. Tout comme on ne veut pas utiliser un petit sachet pour un grand sac de mylar, et donc perdre potentiellement une absorption d’air dans le sac.

De manière générale, les absorbeurs d’oxygène alimentaire 100cc sont hautement efficaces pour les sacs en mylar de 1L. Néanmoins, et pour vous aider, voici quelles sont les quantités recommandées estimées d’absorbeurs d’oxygène, par rapport à la taille du sac et son contenant. 

Si ce n’est toujours pas clair, nous vous laissons également avec cette vidéo explicative !

Type d’alimentsSac de mylar 20cm x 30cmSac de mylar 25cm x 35cmSac de mylar 35cm x 50cmSac de mylar 50cm x 72cm
Riz1 x 100cc3 x 100cc10 x 100cc20 x 100cc
Blé1 x 300cc1 x 300cc3 x 300cc7 x 300cc
Céréales1 x 2000cc1 x 2000cc1 x 2000cc1 x 2000cc
Farines2 x 100cc4 x 100cc15 x 100cc25 x 100cc
Haricots1 x 300cc1 x 300cc5 x 300cc8 x 300cc
Pâtes1 x 2000cc1 x 2000cc1 x 2000cc2 x 2000cc

Source

100 sachets absorbeurs d’oxygène 100CC

Guide : Comment utiliser les sacs de mylar

Vous le verrez, l’utilisation des sacs de mylar est assez enfantine. Il nécessite tout de même une bonne organisation, afin de gagner du temps et d’être le plus efficace possible.

Pour commencer, munissez-vous donc de tout ce dont vous avez besoin pour conserver les aliments que vous voulez ajouter à votre stock de survie. A savoir :

  • Les aliments que vous voulez stocker
  • Les sacs de mylar
  • Un stylo feutre
  • Les absorbeurs d’oxygène (qui sont dans votre bocal fermé hermétiquement !)
  • Un fer à lisser ou une thermoscelleuse ou un fer à repasser
  • Un aspirateur
  • Des sceaux ou des tonneaux étanches
Fer à lisser

Étape 1 : Étiquetage

Tout votre matériel est réuni sur votre plan de travail ? Nous allons alors pouvoir nous lancer dans l’étiquetage. Munissez-vous de votre sac de mylar, et écrivez dessus avec votre stylo feutre ce qu’il y aura dedans (ou utilisez une étiquette que vous pourrez coller sur votre sac).

Pourquoi l’étiquetage est une étape obligatoire ? Car elle vous permettra simplement de savoir ce que vous avez mis dans votre sac et quand. Donc pensez bien à noter la date du jour (mois et année) lorsque vous vous lancez dans cette opération. N’hésitez pas à noter également la durée optimale de conservation du produit. 

Étape 2 : La préparation

Vos différents sacs de mylar sont étiquetés ? Place maintenant à la préparation. 

Placez vos sacs sur votre plan de travail, à côté de la nourriture que vous voulez stocker. Pensez bien à garder sous la main votre bocal fermé hermétiquement contenant les sachets absorbeurs d’oxygène.

Étape 3 : Chargement des aliments

Vient maintenant l’étape du remplissage de votre sac à mylar. Prenez (par exemple) votre paquet de pâtes et versez son contenu dans le sac. 

Important : votre sac de mylar ne doit pas être rempli à ras bord. Vous devez laisser un espace pour pouvoir sceller votre sac.

Étape 4 : Scellage partiel du sac

Nous allons maintenant sceller partiellement notre sac de mylar. Pour se faire, nous allons utiliser un fer à lisser, ou une thermoscelleuse ou encore un fer à repasser.

Laissez chauffer votre appareil (nous utilisons personnellement le fer à lisser), et une fois la température optimale atteinte, pincez dans un premier temps le côté droit de votre sac, puis le côté gauche, et veillez à laisser une ouverture au centre, afin d’y glisser notre absorbeur d’oxygène.

Important :  dans cette étape du scellage partiel, n’oubliez pas de laisser un espace pour glisser notre absorbeur !

Étape 5 : Ajout de l'absorbeur oxygène

Votre sac de mylar est partiellement scellé ? Bien. Nous allons maintenant ouvrir notre pot contenant les sachets absorbeurs d’oxygène, et en glisser un (ou plusieurs suivant la taille du sac) dans notre sac à mylar.

N’oubliez pas de refermer votre bocal contenant vos sachets pour ne pas les utiliser unitilement.

Important : bien regarder combien de sachets absorbeurs d’oxygène il vous faut avant de procéder à cette opération.

Étape 6 : Utilisation de l'aspirateur (optionnelle)

Nous allons maintenant nous munir d’un embout propre et fin de votre aspirateur, le glisser sur le haut de dans la fente que vous avez laisser au milieu du sac de mylar (voir étape 4 – scellage partiel), et lancer l’aspiration. Cette action va aspirer le plus d’air possible, et va donc compresser votre sac sur les aliments.

Une fois l’aspiration réalisée (environ 2 secondes), enlevez l’embout de l’aspirateur, et passons en suivant à l’étape 7.

Note : vous n’avez pas d’aspirateur ? Vous pouvez chasser une partie de l’air en appuyant  simplement sur votre sac. Le sachet absorbeur fera le reste.

Étape 7 : Scellage complet du sac

Votre sac partiellement scellé a bien son sachet absorbeur d’oxygène ? Reprenez votre fer à lisser, votre thermoscelleuse ou votre fer à repasser et scellez complètement votre sac à mylar.

Étape 8 : Stocker vos sacs de mylar dans un seau ou un tonneau étanche

La dernière étape est une étape tout aussi importante que les autres. Si un sac de mylar protégera bien son contenu, on veut à tout prix éviter que ce dernier s’ouvre accidentellement (déchirure par exemple), ou se fasse grignoter par des rongeurs. 

Il est donc important de placer vos sacs de mylar scellés dans un seau ou un tonneau  totalement étanche, surtout si votre stock alimentaire est dans votre garage, ou dans une remise. Vous l’aurez compris, cette protection supplémentaire va surtout dépendre de votre zone de stockage.

Et voilà ! Bon stock à vous.

Partage:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Max Résilient
Max Résilient

Je m’appelle Max, et je suis résilient. Je n’aime pas être étiqueté « survivaliste » car je veux absolument me détacher de cette image « romancée » et négative que peuvent avoir les gens quand ils entendent parler des survivalistes (comme les survivalistes américains qui font le show).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher

Recevez les nouveautés

Inscription newsletter

Aucun spam, aucune notification, en vous abonnant à la newsletter vous acceptez notre politique de confidentialité et vous acceptez de recevoir, de temps en temps, les nouveautés sur le site.

A découvrir

Les plus populaires