Table des matières

Élever Des Poules Pondeuses dans son Jardin ?

poules pondeuses

Table des matières

Élever des poules pondeuses dans son jardin est un moyen simple et abordable d’avoir accès à des œufs frais régulièrement. Néanmoins, quelques règles doivent être respectées si vous souhaitez élever des gallinacés chez vous.

L’élevage des poules est une pratique très réalisée par les survivalistes, notamment pour ceux possédant une BAD. C’est une méthode supplémentaire – en plus d’un potager bien optimisé – pour gagner en autonomie alimentaire. Et ne tournons pas autour du pot, c’est bien ce que l’on recherche pour maximiser ses chances de survie si des problèmes d’approvisionnement surviennent dans notre société.

Si élever des poules est simple et peut présenter de nombreux avantages, il ne faut pas oublier les quelques inconvénients, et ne surtout pas négliger la réglementation en France concernant l’élevage des gallinacés dans nos jardins.

Pourquoi élever des poules pondeuses ?

Il y a de nombreux avantages à posséder et élever des poules pondeuses chez vous. En plus de favoriser le lien social et d’animer votre jardin, posséder des poules pondeuses dans son jardin présente plusieurs autres avantages.

Les avantages d’élever des poules pondeuses

Les œufs !

Les poules vous fourniront des œufs frais – en moyenne 150 à 300 œufs par poule et par an. La ponte peut varier suivant la race de vos poules, la qualité de l’environnement dans lequel elles vivent, et suivant l’alimentation que vous leur fournissez.

Ces œufs frais pourront combler une bonne partie des apports protéiques de votre famille et pourront donc être utilisés aussi bien pour la cuisine, que pour la pâtisserie.

Elles s’occupent d’une partie de vos déchets

Les poules sont omnivores, comme nous. A elle seule, une poule est capable de manger jusqu’à 150kg de déchets organiques en une année. Vous pourrez alors donner sans problème à vos poules les épluchures, légumes ou fruits qui sont passés.

Cerise sur le gâteau, vous pourrez récupérer les fientes des poules qui sont très riches pour les utiliser comme engrais pour vos plantes.

Elles régulent la population des insectes nuisibles

En plus de manger une partie de vos déchets, les poules pondeuses se régalent également des insectes nuisibles de votre jardin : à savoir les limaces ou encore les escargots qui n’hésitent pas à aller grignoter votre potager. Une très bonne aide donc pour votre jardin.

Et quelques inconvénients

Élever des poules pondeuses apportent également son lot d’inconvénients. Que vous viviez en ville ou à la campagne, les attaques des poules sont fréquentes. Les chats ou encore les renards sont prêts à tout pour tuer une poule. Il faut donc bien sécuriser l’enclos de vos poules pondeuses, et bien penser à les enfermer dans un poulailler la nuit.

Pour son bien-être, une poule a tendance à gratter la terre. Nul besoin de vous dire qu’en grattant la terre, les poules vont abîmer votre jardin, et donc votre pelouse va ressembler à un grand champ de boue.

Enfin, si vous ne voulez pas que les œufs soit fécondés, prenez seulement des poules, et pas de coq.

poule

Question réglementation en France

Dans un premier temps, nous ne pouvons que vous conseiller de vous renseigner directement auprès de la mairie de votre commune. Si de manière générale les poules pondeuses sont acceptées dans la plupart des communes, certaines n’hésitent pas à limiter le nombre de poules dans un jardin, ou même interdire complètement les habitants d’en posséder.

Si vous n’avez pas de jardin, mais juste une terrasse ou un balcon, oubliez de suite cette idée. Les poules ont un besoin physiologique de pouvoir gratter le sol, et de picorer l’herbe afin qu’elles se sentent bien, et donc qu’elles puissent pondre des œufs. Une poule malheureuse est une poule qui ne pondra aucun œuf.

Côté législation

Comme le stipule l’article L.214-1 du code rural et de la pêche maritime dont voici le texte, tout le monde peut posséder des poules dans son jardin (sauf interdiction imposée par la région) :

“Tout homme a le droit de détenir des animaux dans les conditions définies à l’article L. 214-1 et de les utiliser dans les conditions prévues à l’article L. 214-3, sous réserve des droits des tiers et des exigences de la sécurité et de l‘hygiène publique et des dispositions de la loi n° 76-629 du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature”.

Comme l’explique l’article L.214-3, il est interdit d’exercer des mauvais traitements envers les animaux domestiques ainsi qu’envers les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité. Vous devez donc posséder assez d’espace pour que vos poules se sentent bien.

Pas de poule sans le poulailler

Si les structures mobiles ne nécessitent pas de déclaration préalable auprès des services d’urbanisme, la législation est la même pour les poulaillers en dur que pour les abris de jardin.

  • Déclaration préalable pour les poulaillers d’une surface comprise entre 5m² et 20m²,
  • Demande de permis de construire pour les poulaillers de plus de 20m².

Bien évidemment, le poulailler devra être adapté aux nombres de poules que vous possédez. Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un bricoleur, vous pouvez toujours vous rabattre vers les poulaillers en « kit », que vous pourrez placer dans votre jardin dans un enclos garantissant assez d’espace de vie.

Un poulailler est un équipement essentiel pour élever vos poules. Il vous permettra de garder les poules à l’abri de l’humidité et du froid, leur permettra de boire et de manger et enfin d’y pondre en toute sécurité.

Limitez le nombre de poules pondeuses

Il faut savoir que les poules supportent difficilement l’isolement et la solitude. Idéalement, vous devez donc prendre deux poules minimum. Pour la production d’œufs chez une petite famille, 2 à 3 poules suffiront généralement à satisfaire les besoins. Si vous avez une grande famille, optez pour l’adoption de 6 à 8 poules, mais il est conseillé si vous débutez de démarrer avec un élevage de deux poules.

Gardez en tête que les poules doivent avoir suffisamment d’espace pour vivre convenablement. Elles ne doivent pas rester cloîtrées dans le poulailler et doivent pouvoir bénéficier d’assez d’espace pour prendre l’air.

Côté alimentation

Vous voulez des beaux et bons œufs ? Ne sous estimez donc pas la qualité de l’alimentation que vous fournirez à vos poules si vous voulez les garder en bonne santé.

En plus des déchets comme les épluchures de légumes et de certains fruits que vous pouvez donner à vos poules, vous devez donner à vos poules des céréales qui sont des aliments fortifiants. Mettez donc à disposition des poules des graines dans les mangeoires du poulailler, et veillez à ce qu’elles aient de l’eau dans les abreuvoirs. En hiver, il est nécessaire de donner un complément alimentaire dans la nourriture des poules car elles sont très sensibles au froid.

Ne pas négliger l’entretien

En plus de ramasser les œufs régulièrement, vous devez entretenir le poulailler afin qu’il reste le plus propre possible. Récupérez donc les fientes pour votre engrais, et pensez bien à nettoyer périodiquement le poulailler : remplacement des pailles, nettoyage divers etc… En nettoyant correctement le poulailler, vous vous assurez de garder à distance des maladies parfois mortelles pour les poules.

Devenez plus autonome, adoptez des poules

Vous l’aurez compris, adoptez des poules vous permettra de gagner en autonomie alimentaire, et de gérer bien mieux vos déchets. Pour aller plus loin, nous ne pouvons que vous conseiller d’investir dans un guide qui vous expliquera comment élever des poules.

Poules. Guide complet de l'éleveur amateur
  • guide|poule|amateur|éleveur
  • Husson, Herve (Author)
  • 256 Pages - 02/05/2015 (Publication Date) - Ulmer...
Partage:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Max Résilient
Max Résilient

Je m’appelle Max, et je suis résilient. Je n’aime pas être étiqueté « survivaliste » car je veux absolument me détacher de cette image « romancée » et négative que peuvent avoir les gens quand ils entendent parler des survivalistes (comme les survivalistes américains qui font le show).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher

Recevez les nouveautés

Inscription newsletter

Aucun spam, aucune notification, en vous abonnant à la newsletter vous acceptez notre politique de confidentialité et vous acceptez de recevoir, de temps en temps, les nouveautés sur le site.

A découvrir

Les plus populaires