Table des matières

Les signaux de détresse à connaître absolument

signaux de détresse

Table des matières

Avant de partir en expédition en pleine nature, il y a plusieurs étapes de préparation à réaliser. Vous planifiez donc votre parcours et vous évaluez la difficulté de ce dernier en préparant votre matériel en fonction du nombre de participants et de la durée de l’expédition, de la météo ou encore du lieu de votre expédition. 

Vous avez lu de nombreux articles et vous avez vu de nombreux films sur la façon d’employer un signal de détresse, donc pour vous c’est quelque chose d’acquis. Mais connaissez-vous réellement les signaux de détresse à utiliser si vous êtes perdus en forêt ou en montagne ? Êtes vous équipés en conséquent ?

Pourquoi c'est important de connaître les signaux de détresse

Avant de s’intéresser à quelques signaux de détresse qu’il faut connaître, il est important avant chaque expédition de prévenir une ou plusieurs personnes que vous partez en expédition. Cela peut être un membre de votre famille, un voisin, ou tout simplement l’office de tourisme de votre point de départ si vous partez en montagne.

Ne partez pas du principe que vous ne pouvez pas vous perdre ou vous blesser pendant votre expédition. C’est une chose qui arrive et peut arriver à tout type de profil, de l’amateur au plus expérimenté d’entre-nous.

Les accidents pendant un trek ou une expédition quelconque est un fait : des gens se blessent, et/ou se perdent chaque année en France, et c’est malheureusement parfois trop tard quand ils sont retrouvés par les secouristes.

Si vous êtes perdu ou blessé, un signal de détresse augmentera grandement vos chances d’être retrouvé plus rapidement par les secouristes. Mais c’est également une action qui occupera votre esprit, et qui évitera donc de vous faire paniquer. N’oubliez pas que le plus important,  comme pour beaucoup de choses, reste de travailler son état de stress, pour rester le plus calme possible. 

Les signaux de détresse à connaître

Si il existe plusieurs façons de générer des signaux de détresse, nous allons nous intéresser à trois des principaux moyens à employer, avec ou sans matériel.

Gardez en tête qu’utiliser un signal de détresse permettra d’attirer l’attention à des équipes de sauveteurs.

Le sifflet

Le sifflet est de loin le matériel le plus facile à utiliser, mais aussi l’un des plus puissants. Le son d’un sifflet de survie est beaucoup plus fort et porte beaucoup plus que votre propre voix. De plus, le fait d’utiliser un sifflet ne vous donnera pas mal à la gorge – dans le cas où vous seriez dans l’obligatoire de crier régulièrement pour appeler à l’aide.

Le sifflet est aussi un matériel très porté par les randonneurs ou les survivalistes. On peut retrouver aujourd’hui un sifflet aussi bien dans une gourde, que dans un couteau de survie ou encore directement intégré à un bracelet paracord. En bref, le sifflet ne prend pas de place et pourra vous sauver la mise : n’ayez pas peur d’investir dans ce matériel.

Pour l’utiliser efficacement, sifflets 6 coups par minute en utilisant le code morse universel (S.O.S), à savoir : 3 coups courts, pause, 3 coups longs, pause, 3 coups courts, pause etc… à répéter.

Le Miroir de signalisation

Si les sifflets peuvent avoir une grande efficacité pour être secouru par voie terrestre, ils seront totalement inefficace si vos secours viennent par les airs. Le miroir de signalisation, plus compliqué à utiliser qu’un simple sifflet, et utilisé correctement, pourra signaler votre présence à un avion ou un hélicoptère.

Le miroir de signalisation est composé d’un trou en son milieu qui vous permettra facilement de diriger la lumière réfléchie là où vous voulez. Tenez simplement votre miroir près de votre oeil pour voir à travers le trou, et tenez votre autre main tendue, avec deux doigts formant un V.

Le feu de signalisation

Vous n’avez aucun des matériels cités ci-dessus et vous devez signaler votre présence pour être secouru ? Se tourner vers un signal créé par le feu peut être une bonne solution pour attirer l’attention de jour comme de nuit.

Si vous vous décidez de faire un feu pour signaler votre présence, faites-le mais intelligemment. Le but ici n’est pas de commencer un feu de forêt, mais de signaler votre présence.

D’ailleurs, ne vous limitez pas à un seul feu qui pourra être confondu avec un simple feu de camp. Si vous voulez indiquer votre présence efficacement via le feu, allumez plutôt trois feux en formant un triangle – et pas une ligne ! La ligne pourrait elle aussi être confondue comme un grand feu de camp.

Placez-vous donc dans un terrain dégagé, et pensez bien à alimenter ces feux avec des feuilles vertes pour obtenir des feux efficaces.

Mais ce n'est pas tout

Il existe bien d’autres façons d’émettre un signal de détresse : on peut par exemple utiliser la fumée d’un feu massif, mais cette méthode n’est efficace qu’en pleine journée claire. Vous pouvez également utiliser la fonction stroboscopique de votre lampe de poche tactique la nuit pour demander de l’aide.

N’oubliez pas la règle d’or : toujours indiquer à une personne que vous partez en expédition, où et quand.

Si vous êtes dans le besoin et que vous voyez des secours s’intéresser à vous, n’oubliez également pas de lever vos mains pour fermer un V au dessus de votre tête. De ce fait, vous formez un Y avec votre corps. Pourquoi un Y ? Y pour le mot « Yes », qui signifie et indique que vous avez besoin d’être secouru.

Partage:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Max Résilient
Max Résilient

Je m’appelle Max, et je suis résilient. Je n’aime pas être étiqueté « survivaliste » car je veux absolument me détacher de cette image « romancée » et négative que peuvent avoir les gens quand ils entendent parler des survivalistes (comme les survivalistes américains qui font le show).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher

Recevez les nouveautés

Inscription newsletter

Aucun spam, aucune notification, en vous abonnant à la newsletter vous acceptez notre politique de confidentialité et vous acceptez de recevoir, de temps en temps, les nouveautés sur le site.

A découvrir

Les plus populaires