Table des matières

4 façons pour communiquer lors d’une catastrophe

communiquer

Table des matières

Si une catastrophe majeure (naturelle ou autre) survient dans notre société, vous pouvez vous attendre à ce que l’électricité soit coupée ou que les antennes relais téléphonique soient saturées ou ne fonctionnent plus. Mais alors comment communiquer ? Et peut-on s’y préparer ?

Afin de pouvoir entrer en contact avec vos proches, il vous faudra user de moyens bien spécifiques, comme une radio bidirectionnelle par exemple. Cependant, vous pourriez vous retrouver dans une situation où vous devriez demander de l’aide pour être secouru, ou encore pour chercher des survivants. Fort heureusement, il existe de nombreux moyens pour communiquer lors d’une catastrophe. Et nous allons voir aujourd’hui 4 de ces solutions que vous pourriez utiliser.

Comment communiquer lors d’une catastrophe ?

Si une catastrophe survient donc, il vous faudra un jour ou l’autre communiquer. Pour rester en contact avec un membre proche de votre groupe ou de votre famille, pour informer d’une situation, pour demander de l’aide ou encore pour prévenir d’un danger. Bref : la communication est un aspect obligatoire de la survie, et il vous faut connaître différentes techniques pour communiquer.

1. Radio / talkie-walkie…

La radio ou encore le talkie-walkie peuvent être utilisés sans problème si l’électricité est coupée. Les talkies-walkies fonctionnent grâce à des batteries qui peuvent être rechargées via des chargeurs solaires, et des radios peuvent fonctionner grâce à un système de manivelle (ou là aussi via l’énergie solaire). Plus on avance dans le temps, et plus les constructeurs proposent sur le marché du matériel équipé de batterie proposant une durée de vie plus importante. En fonction du matériel que vous possédez, la portée pourra varier de quelques kilomètres à plusieurs millier de kilomètres. Si le talkie-walkie vous permettra de rester en contact avec vos proches ou votre groupe, la radio elle vous permettra de rester toujours informés de la situation alentour.

Des talkies-walkies comme les Motorola T80Ex vous permettront de communiquer jusqu’à 10km maximum en champ libre. L’autonomie est d’environ 16h (ce qui est une bonne chose) et vous pourrez simplement remplacer les piles (AAA) pour utiliser à nouveau vos talkies-walkies.

2. Feu et fumée

Les signaux de fumée sont très utilisés et très utiles si vous avez besoin d’être secouru. Dans la nature, pour faire un feu efficace, veillez bien à suivre ces quelques règles à connaître absolument. En ville, vous pouvez utiliser un barbecue à charbon de bois avec couvercle et du papier, qui fonctionne très bien pour générer assez de fumée. Vous pouvez aussi jouer avec la couleur de la fumée pour faire passer différents messages. Le papier donnera une fumée plutôt blanche, alors que le caoutchouc va générer une fumée noire (par exemple).

3. Miroir de signalisation

Le miroir de signalisation, ou aussi appelé miroir de poche est très utilisé par les randonneurs qui ont besoin d’être secouru. Un trou au milieu du miroir va vous permettre de viser pour réfléchir la lumière là où vous le voulez. Si cette technique peut s’avérer très efficace pour signaler sa position, elle reste néanmoins totalement inutile lorsqu’il fait nuit.

4. Fusée de détresse

Technique très utilisée pour être secouru en mer, la fusée de détresse peut être utilisée via un pistolet lance-fusées que vous pouvez trouver en ligne. Ces pistolets sont faits pour tirer une fusée éclairante en l’air. Cette fusée brûle environ entre 30 à 45 secondes. Elles peuvent être utilisées aussi bien de jour que de nuit, même si elles sont plus efficaces la nuit, car plus visible.

On le sait bien, en cas de catastrophe, et dans la grande majorité des situations, il vous faudra être discret. Et la fusée de détresse pourrait attirer l’attention sur vous, surtout si vous en déclenchez une en ville. Réfléchissez donc bien si vous avez un vrai besoin (blessure, besoin d’être secouru) avant de lancer une fusée de détresse.

Communiquer pour rester en contact avec vos proches

Si une catastrophe survient, vous devez à tout prix éviter de rester seul. Vous augmenterez considérablement vos chances de survie en vous entourant correctement et en évitant vos sorties urbaine en solo.

Si de nos jours il est ultra simple de communiquer – merci le smartphone et internet, vous pouvez oublier ces deux moyens de communication si une catastrophe survient. Pour rester en contact avec votre famille et vous amis, vous serez dans l’obligation de changer vos façons de communiquer.

Partage:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Max Résilient
Max Résilient

Je m’appelle Max, et je suis résilient. Je n’aime pas être étiqueté « survivaliste » car je veux absolument me détacher de cette image « romancée » et négative que peuvent avoir les gens quand ils entendent parler des survivalistes (comme les survivalistes américains qui font le show).

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher

Recevez les nouveautés

Inscription newsletter

Aucun spam, aucune notification, en vous abonnant à la newsletter vous acceptez notre politique de confidentialité et vous acceptez de recevoir, de temps en temps, les nouveautés sur le site.

A découvrir

Les plus populaires