Table des matières

Le briquet Zippo, une bonne idée pour la survie ?

briquet zippo

Table des matières

Nous ne le connaissez peut être pas de nom, mais vous l’avez forcément déjà vu plusieurs fois au cours de votre vie. Le briquet Zippo est un objet ultra populaire, et parfois même collectionné. Véritable relique et porte bonheur aux yeux de certains, le Zippo reste un objet très utilisé par la communauté des survivalistes car il possède de nombreuses qualités.

Qu’est-ce qu’un briquet Zippo ?

Le Zippo est un briquet à essence en acier et robuste. Retournons un instant en arrière pour nous intéresser à la création de cet objet. Le briquet Zippo a été créé en 1932 par George G. Blaisdell en Pennsylvanie.

Son créateur voulait alors fabriquer un briquet fonctionnel, fiable et beau à regarder. Il créa donc un briquet rectangulaire, et souda une charnière pour relier le capuchon à la partie inférieure.

Au bout de plusieurs mois de fabrication, et à force de peaufiner sa création (en agrémentant notamment la mèche d’une grille de protection contre le vent), le briquet Zippo est né.

Pourquoi est-il si populaire aux yeux de tout le monde ?

Les soldats utilisant ce briquet ont largement contribué à la popularisation du briquet Zippo il y a de nombreuses années. Les anecdotes « héroïques » ou amusantes nourrissant sa légende ne manquent pas : on parle d’un soldat sauvé grâce à son briquet qui a stoppé la balle qui lui était destinée, ou encore d’un briquet qui fonctionnait toujours après avoir été retrouvé dans le ventre d’un poisson.

Mais le Zippo a surtout été popularisé grâce à ses apparitions régulières au cinéma ou à la télévision. On pense bien-sûr à Clint Eeastwood et son Zippo avec le blason de la 1ère division de cavalerie américaine dans le film Gran Torino ; le vampire Spike et son Zippo dans la série Buffy contre les Vampires ou encore l’utilisation de ce briquet par une très grande partie des personnages de la série The Walking Dead. Vous l’aurez compris, cet objet est populaire aux yeux de tout le monde grâce à l’utilisation massive de ce briquet dans la culture populaire.

Les avantages du briquet Zippo

Outre son côté « bad-ass » et sexy, le briquet Zippo a surtout des avantages pour la survie. Il est robuste car fabriqué en acier, et la mèche est protégée par une grille de protection. Ainsi, on peut se servir d’un briquet Zippo sous la pluie, si il y a beaucoup de vent, ou si il gèle.

Ne pas oublier son entretien

Comme tout objet, le briquet Zippo doit être entretenu pour pouvoir l’utiliser le plus longtemps possible sans aucun problème. N’oubliez donc pas d’entretenir régulièrement la mèche et la pierre de votre briquet. Pour installer une nouvelle mèche à votre briquet :

  1. retirez la pierre, le feutre, le coton et la mèche usagée ;
  2. installez la nouvelle mèche à travers le trou de la cheminée et pliez sa partie supérieure sur la cheminée pour la maintenir en place lors du remontage ;
  3. réintroduisez le coton tout en faisant des zigzags avec la mèche ;
  4. réinstallez le feutre sur le tube et fixez-le avec le ressort comme mentionné précédemment ;
  5. coupez la mèche à la hauteur de la cheminée et réinstallez l’unité intérieure dans le boîtier.

Pensez également à utiliser des produits Zippo authentiques. Que ce soit pour l’essence, la mèche ou encore la pierre.

Pourquoi le Zippo n’est pas forcément une bonne idée pour la préparation

Si le briquet Zippo est un objet plutôt apprécié par la communauté des survivalistes et des preppers, il reste un objet boudé à raison par certains pour la préparation. On l’a vu plus tôt, le Zippo est adapté aux expéditions ou à la vie de tous les jours. Mais il peut être un mauvais choix pour votre EDC ou votre BOB car l’essence présente dans le briquet s’évapore rapidement ou le briquet peut même fuir ! Même en protégeant votre briquet Zippo avec des étuis « PyroVault », le boîtier ne résoudra pas complètement le problème d’évaporation.

Pour votre EDC ou kit de survie, prévoyez donc plutôt plusieurs briquets BIC.

Partage:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Max Résilient
Max Résilient

Je m’appelle Max, et je suis résilient. Je n’aime pas être étiqueté « survivaliste » car je veux absolument me détacher de cette image « romancée » et négative que peuvent avoir les gens quand ils entendent parler des survivalistes (comme les survivalistes américains qui font le show).

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher

Recevez les nouveautés

Inscription newsletter

Aucun spam, aucune notification, en vous abonnant à la newsletter vous acceptez notre politique de confidentialité et vous acceptez de recevoir, de temps en temps, les nouveautés sur le site.

A découvrir

Les plus populaires