Table des matières

Comment allumer un feu sous la pluie en cas d’urgence

allume un feu

Table des matières

Savoir allumer un feu c’est une chose. Mais comme on peut bien souvent le constater lorsque l’on part en expédition hors de la ville – le froid, le vent et l’humidité et bien-sûr la pluie peuvent rendre cette tâche très difficile. Que vous soyez randonneur, campeur ou si vous vous préparez simplement, nous vous proposons ce petit guide pour apprendre à allumer un feu sous la pluie.

C’est une compétence importante à posséder, puisque pour rappel le feu pourra très bien faire la différence pour vous sauver si vous vous trouvez dans une situation d’urgence. Non seulement le feu vous fournira de la chaleur (merci Captain Obvious), mais il vous permettra également de chauffer votre nourriture, ou de bouillir de l’eau pour la rendre la plus potable possible.

C’est paradoxalement lorsque le temps est mauvais qu’il devient nécessaire et urgent de pouvoir allumer un feu. Pour allumer notre feu, on part du principe que vous avez le strict minimum sur vous, c’est à dire un couteau de survie et un briquet/allumettes étanches.

Précaution : avant tout, il est important de préciser qu’allumer un feu est strictement réglementé en France.

Allumer un feu sous la pluie, ou lorsque le temps se gâte

Alors comment allumer un feu sous la pluie ? On en parle dans ce guide !

Étape 1 : Trouvez un emplacement protégé

Trouver un emplacement protégé est de loin la chose la plus évidente à faire dès le début, et malheureusement la plus souvent négligée pour réussir à allumer un feu dans des conditions humides ou difficiles.

Alors qu’un bon emplacement augmentera considérablement vos chances de faire un feu qui sera facile à entretenir et durable. Cherchez donc dès le début un endroit sec, qui sera un maximum protégé par le vent, la pluie ou les eaux souterraines. Évitez bien-sûr d’allumer un feu sous votre tente… Des champions ont déjà tenté l’expérience et pas la peine de vous dire que vous vous empoisonnerez au monoxyde de carbone si vous faites quelque chose d’aussi stupide.

  1. Partez donc à la recherche d’affleurements naturels sous lesquels vous pourriez faire votre feu, comme sous d’épaisses branches d’arbres, sous des arbres déracinés, ou directement sous un surplomb d’une falaise.
  2. Protégez maintenant votre emplacement pour éviter de mauvaises surprises. Si vous faites votre feu sous un grand arbre, pensez bien à sécuriser le sol en enlevant tous les débris potentiellement inflammables.
  3. Il y a quand même trop de vent ? Vous pouvez tenter de fabriquer un paravent avec de la parcord et une bâche. Cela n’empêchera pas le vent de toucher votre feu, mais ça freinera clairement ses effets dessus.

Étape 2 : Trouvez du bois « liant » et du bois d’allumage

Maintenant que vous avez trouvé votre emplacement sécurisé, et que vous l’avez préparé, vous allez avoir besoin de bois d’allumage pour faire partir votre feu, et de combustible pour l’entretenir une fois qu’il sera allumé.

  • Bois « liant » : petit, fin, pelucheux, sec
  • Bois d’allumage : petites branches, branches

Le bois « liant »

Il va donc maintenant falloir partir à la recherche de bois « liant ». C’est le bois qui va nous permettre de faire partir rapidement le feu. Privilégiez les brindilles qui se cassent facilement. Vous pouvez en trouver facilement sur des arbres morts ou directement sous les buissons.

Prenez votre brindille, enlevez l’écorce et à l’aide de votre couteau de survie, taillez des petits morceaux de bois sec. La vidéo ci-dessous vous montre exactement comment le faire.

Si vous vous préparez à ce genre de situation, vous aurez certainement sur vous des « liants » qui vous permettront d’allumer rapidement votre feu, comme :

Le bois d’allumage

Partez maintenant à la recherche de bois d’allumage sec sous les buissons, ou directement sous un arbre, à l’abri. Le but ici est de trouver des branches où on va retirer toujours avec notre couteau l’écorce humide afin d’éviter de couper du bois directement sur un arbre.

Il est très important que votre bois d’allumage soit sec pour pouvoir l’enflammer. Pensez bien également à retirer les feuilles restantes sur les branches. De même, si vos branches sont trop épaisses, il est préférable de les tailler pour en faire des plus petites.

Étape 3 : Allume votre feu, sur un sol mouillé

Je vous déconseille d’appliquer la technique qui consiste à creuser un trou profond pour atteindre la terre sèche pour y faire partir votre feu. C’est le meilleur moyen de déclencher un feu de forêt en brûlant les racines, qui elles, seront sèches sous la terre.

Nous allons plutôt surélevé notre feu avec une dalle en pierre, ou en appliquant du bois d’allumage sur de grosse branche sèche posée sur le sol. Ensuite, faites une autre couche par-dessus, dans la direction opposée.

Vous pouvez donc maintenant déposer votre bois « liant » (vos brindilles) au centre et déposer en « tipi » dessus les morceaux de bois d’allumage que vous avez récolté.

Il ne vous reste plus qu’à saisir votre briquet Zippo ou vos allumettes étanches afin d’allumer votre feu. Si il y a du vent et de la pluie, vous aurez plus de mal à utiliser un briquet classique type briquet BIC.

Votre feu est allumé, restez bien vigilant et pensez bien à lui donner assez de combustible afin qu’il ne s’éteigne pas.

Facilitez-vous la vie, entraînez-vous mais pas n’importe où

Vous l’aurez compris, allumer un feu est assez simple. Et allumer un feu avec des conditions métrologique difficile rendra la tâche plus compliquée.

Nous ne pouvons que vous conseiller de vous entraîner encore et encore, mais pas n’importe où. Pour rappel, allumer un feu en forêt en France est très réglementé. Faites ça directement sur votre terrain, dans votre jardin, bien éloigné d’arbres ou de buissons qui pourraient prendre feu par mégarde.

Un dernier conseil, si vous vous retrouvez dans une situation d’urgence vous obligeant à allumer un feu, n’oubliez surtout pas à prendre toutes les précautions : nettoyer la zone où vous voulez allume le feu, toujours surveiller votre feu, ne pas faire de feu collé à un arbre, bien le sécuriser etc…

Une fois que vous n’avez plus besoin de votre feu, éteignez le entièrement ! Remuez bien la terre, et veillez à ce qu’aucune braise reste allumée.

Partage:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Max Résilient
Max Résilient

Je m’appelle Max, et je suis résilient. Je n’aime pas être étiqueté « survivaliste » car je veux absolument me détacher de cette image « romancée » et négative que peuvent avoir les gens quand ils entendent parler des survivalistes (comme les survivalistes américains qui font le show).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher

Recevez les nouveautés

Inscription newsletter

Aucun spam, aucune notification, en vous abonnant à la newsletter vous acceptez notre politique de confidentialité et vous acceptez de recevoir, de temps en temps, les nouveautés sur le site.

A découvrir

Les plus populaires